Le blog de Mystic Farfadet

Passionnée par les livres, la BD, les voyages… et aussi à l'affût de toutes les nouveautés tant qu'elles ne sont pas trop techniques!

KZ Dora, au cœur d’un camp de concentration

En cette année de commémoration des 70 ans de l’Armistice, des Ronds dans l’O réédite le très bel album de Robin Walter en intégrale, KZ Dora. Parue en 2 tomes (2010 et 2012),  KZ Dora aborde le thème de la déportation des résistants. Basé sur une histoire vraie, celle de son grand père, le récit est poignant, instructif et très convaincant.

kz-dora couv

KZ est une abréviation pour konzentrationslager, camp de concentration. Celui de Dora se situait à proximité de Buchenwald, et était destiné à la fabrication des missiles V1 et V2 entre 1943 et 1945. Lieu symbolique, place stratégique centrale et programme phare dans la poursuite de la guerre, Hitler et les hauts-dignitaires nazis fondaient de nombreux espoirs dans ces armes secrètes. Robin Walter nous raconte l’histoire vraie de  Pierre Walter, son grand père, qui fut résistant puis prisonnier à Dora de 1943 à 1945.

Tout démarre en septembre 1939 lorsque l’Allemagne d’Hitler attaque la Pologne. On suit le parcours de cinq hommes, Paul, élève officier français, Émile, jeune résistant insouciant, Hans, SS issu des jeunesses Hitlériennes, Bastian, officier SS d’expérience, et Michael, ambitieux scientifique allemand travaillant sur les missiles V2. Cinq vies, autant de trajectoires différentes qui vont se croiser au camp de Dora sans forcément le savoir.

KZDoraT2-extraitCet ouvrage est légitime à plusieurs niveaux. C’est tout d’abord un véritable document historique qui relate l’histoire de ce camp peu connu et le sort réservé aux prisonniers, les châtiments, les humiliations, l’horreur. Robin Walter a d’ailleurs intégré des extraits du journal de son grand père en annexe. On apprend l’histoire de ces résistants déportés, résistants que l’on est connait plus à travers des romans, des films d’espionnage ou de suspens qu’à travers la déportation. Là où c’est aussi intéressant c’est qu’il donne vie à ces jeunes allemands, comment ils sont repérés, enrôlés et se révèlent bourreaux. Et enfin, les alliés qui, à la libération, se « partageront » les matières grises, les ingénieurs, chercheurs… On découvre tous ces personnages ayant existé avant, pendant et après la guerre.

KZDORA_extraitPour feuilleter les premières pages, cliquez ici

A noter que l’album est soutenu par L’Association Française Buchenwald Dora et Kommandos ainsi que par La Commission Dora Ellrich de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation. La préface est réalisée par Stéphane Hessel, Ambassadeur de France, rescapé de Buchenwald et de Dora, co-rédacteur de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme en 1948.

Parmi les récompenses on peut mentionner: le prix Griffe Noire 2010 de la première BD, le prix du public au Salon du Bourget 2012, le prix de la Municipalité 2015 de Longvic et le Grand prix des lecteurs au MaXoE FESTIVAL 2015

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 23 juin 2015 par dans BD, et est taguée , , , , , , , .

Suivez-moi sur Twitter

Entrez votre adresse email et cliquez sur ok

Follow Le blog de Mystic Farfadet on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :